Grand-maman Pierrette se libère de dettes sur cartes de crédit

Sa situation

Pierrette est veuve et grand-mère de 5 petits-enfants. Son mari est décédé il y a 5 ans. Pierrette a comme source de revenus sa pension de veuve, sa prestation de la Régie des rentes et de la sécurité de vieillesse. Elle habite un petit logement et n’a pas d’auto.

Pierrette adore gâter ses enfants et petits-enfants. Pour se faire, depuis quelques années, Pierrette finance son déficit budgétaire à l’aide de cartes de crédits et d’une marge de crédit. Un jour, elle se rend compte qu’elle n’est plus capable de faire les paiements minimums exigés sur les cartes de crédit. Cette situation l’angoisse énormément. De plus, certaines dettes ont déjà été transférées à des agences de recouvrement, qui l’appellent sans relâche. Pierrette ne sait plus quoi faire. Elle doit $15,000 sur ses cartes, et sa marge de crédit personnelle est défoncée à plus de $10,000. Impossible de rembourser ces dettes quand on a un revenu mensuel de plus ou moins de $2,000.

Analyse avec un syndic

Pierrette décide de venir nous rencontrer, pour une évaluation gratuite et confidentielle de sa situation financière. Elle n’avait aucune idée des services que pouvait lui rendre un syndic autorisé en insolvabilité. Pierrette se sent à l’aise puisqu’elle n’est pas jugée mais adéquatement conseillée. Pour bien comprendre sa situation, nous complétons avec Pierrette une analyse de son budget et de ses biens et dettes.

Solutions

Dans son cas, la solution est clairement une faillite. En effet, Pierrette n’a aucune capacité de remboursement, et elle pourra conserver les biens qu’elle possède, car ils sont protégés par les exemptions prévues par les lois applicables.

Comme Pierrette n’a pas de revenu excédentaire, la faillite sera terminée dans 9 mois, et Pierrette pourra alors utiliser tous ses revenus pour elle-même et ses proches.